Image de l'article
Responsable et solidaire

Accueil > Entre-aide > Eco-tourisme


Sôllei’o, lieu-ressource – une oasis au sein de la Vallée du Gapeau en transition 

par Laetitia Ceccaldi

Quézako ? Comment ça une oasis ? La Vallée du Gapeau en transition ? What’s that ?  

Bon, commençons par le début. Vous savez que le monde n’est pas en pleine forme, n’est-ce pas ? Inutile de faire la liste des préoccupations qui nous affectent tous, qu’on en soit conscient ou non. D’autres le font à notre place. Ici, il est question de répondre à ces malaises autrement. En bâtissant « autre chose » d’une « autre façon ». Pas de militantisme, ni de revendication. Juste des initiatives qui font la différence.

La Vallée du Gapeau est un mouvement citoyen né en 2016, une association loi 1901 qui regroupe des individus qui souhaitent « mettre la main à la pâte » et « faire leur part »… Vous avez entendu parler des Colibris de Pierre Rabhi ? Ces individus qui agissent pour un autre mode de vie, plus écologique à tous égards ? Et bien, c’est à peu de choses près le même principe, sauf que l’association dont il est question ici est localisée dans la Vallée du Gapeau, d’où le nom, et qu’elle émerge d’une toute autre légende que celle du colibri.

Car le mouvement de la transition vient de Grande-Bretagne. Et d’un certain Rob Hopkins, professeur en permaculture. Il s’agit d’inciter les citoyens à prendre conscience des problématiques climatiques et de mettre en place, localement, des solutions concrètes en favorisant la coopération et l’autonomie. En France, aujourd’hui, il y a près de 200 initiatives de transition et 2000 à travers le monde !

Cette association a ainsi fait naître plusieurs projets qui vont dans le sens de la transition : la Fève, la monnaie locale ; la Cerise sur le Gapeau, un magasin bio coopératif, participatif et à but non lucratif ; les Jardins Partagés, etc. Sôllei’o, c’est l’un de ces projet : un lieu de partages, de transmission des savoirs autour du vivant sur les bases de la coopération et de la solidarité. Sôllei’o est également soutenu par les Colibris. Deux mouvements de citoyens donc, sur le même projet d’oasis. Ah, oui, une oasis est un terme, lui, issu des colibris. Une oasis est un lieu de vie écologique et participatif, un nouveau modèle pour un nouveau mode de vie basé sur le « faire ensemble ».

Grâce au don d’un particulier – un domaine à Solliès-Toucas –, Sôllei’o prend racine, littéralement, en pleine nature. Une demeure en pierres est retapée par ces braves mains, des rideaux cousus ; un jardin semencier en forme de mandala entretenu par ceux qui le souhaitent ; des ateliers gratuits y sont proposés, selon les envies de chacun ; et un projet d’habitat écologique participatif y germe à son rythme avec réunions et « workshops » de conception-réalisation. L’objectif : auto-construire 30 maisons à-même le terrain.

Tous les mardis et samedis de 9h à 17h, le domaine est ouvert au public et qui veut vient ! Tous types de personnes se retrouvent, tous âges, toutes fonctions, tous talents ! Certains se découvrent des capacités qu’ils ne se connaissaient pas en s’essayant à des tâches en tous genres… C’est un lieu où les liens se créent, les forces se démultiplient et la créativité se déploie ! On se sent vivant lorsqu’on agit tous en cœur avec de telles valeurs. Et ce que l’on créé prend alors tout son sens.

Le 12 septembre, Sôllei’o accueillera un autre mouvement citoyen aux idées communes : Alternatiba, un tour à vélo de toutes les étapes de la transition, parti de Paris le 9 juin et rentrant en octobre. En attendant, Sôllei’o sert également de quartier général aux réunions qui s’organisent autour des divers projets en cours de la Vallée du Gapeau et d’ailleurs…

« Il n’est rien au monde d’aussi puissant qu’une idée dont l’heure est venue. » Victor Hugo



Vos chic avis


/ Quoi ?


/ Infos supplémentaires

Jours d'ouverture
Ouvert à tous, le mardi et le samedi : 09:00 - 18:00