Image de l'article
Voir et visiter

Accueil > Voir et visiter > Musées


Musée des eaux-de-vie : 30 ans déjà ! 

par Julia Vesque

Cette année, un étonnant musée alsacien fête ses 30ans d'existence. Si la collection et la muséographie sont surprenantes, il n'a pourtant rien à envier à nos établissements strasbourgeois. Partons à sa découverte...

C'est dans un ancien relais de poste du XVIIIème siècle, au centre du village, que René et Monette de Miscault ont créé le Musée des eaux-de-vie et des liqueurs. Importantes collections sur l'absinthe et les anisés, anciennes affiches publicitaires, alambics, alcoomètres, filtres, fûts, moules à bouteilles, bonbonnes de verre... A l'issue de la visite, libre ou guidée, la distillation n'aura plus de secrets pour vous !

Ce sont plus de 300 liqueurs de 1950 et près de 10000 mignonnettes qui sont présentées. Toutes les étapes de la fabrication à l'ancienne des eaux-de-vie de fruits avec le matériel d'époque sont expliquées et pratiquées. C'est toute la tradition des spiritueux qui se trouve ainsi réunie en ce lieu. Culture des esprits et culture du goût font de ce lieu la capitale du Kirch et le berceau des eaux-de-vie.

Les affiches anciennes sont elles aussi extraordinaires : elles ont égayé bistrots et magazines certes, mais ce que l'on sait moins, c'est que beaucoup ont été signées par de grands artistes tels que Picasso, Van Gogh, Gauguin et Degas. Tous ont succombé à l'univers de l'absinthe. Plus récemment, des illustrateurs ou artistes contemporains se sont penchés sur le sujet, avec l'alambic de l'homme des cavernes ou des caricatures notamment et sont eux aussi exposés.

La visite du musée se termine par la boutique, située dans l'ancienne écurie, où dégustations et ventes de liqueurs et d'eaux-de-vie produites dans la distillerie de Fougerolles sont proposées. Pour la consommation personnelle (avec modération bien sûr !) ou pour offrir, le choix est important et la qualité est là puisque depuis plusieurs années maintenant nombre de prix, médailles d'or ou d'argent, ont été attribués à ces productions.

Je vous conseillerai la "Libertine". Avant tout, l'absinthe est une plante vivace de la famille des armoises. Ses feuilles sont argentées et très découpées. En été, lorsque les petites fleurs délicates apparaissent, c'est le moment de la récolte. On en trouve plusieurs espèces : artemisia absinthum (la plus connue), artemisia pontica, artemisia camphorata... Cette plante poussait à l'origine comme de la mauvaise herbe dans les friches c'est pourquoi elle fut distillée en très grande quantité en association avec d'autres plantes plus aromatisées comme l'anis. La distillerie a créé une plantation expérimentale d'absinthe pour, à terme, contrôler la qualité de la production.

La recette de la Libertine date de juin 1894 et ne fait intervenir que des plantes et des graines, gardées secrètes pour certaines. La couleur est obtenue par une infusion de Pontical. Chacune des plantes est macérée et distillée séparément, pour être ensuite mélangées, assemblées comme on dit plutôt dans le domaine. Avec ses 55 à 72%, il vaut mieux ne pas la déguster pure, sauf bien évidemment si vous êtes amateur ou aventurier. On verse en général un peu d'absinthe dans le fond d'un verre sur lequel on pose une cuillère percée puis un sucre. On verse ensuite un peu d'eau bien fraîche sur le sucre, lentement, pour le faire se dissoudre et ainsi mélanger l'eau sucrée à l'absinthe. Lorsque le sucre est totalement dissout, on est arrivés à la bonne quantité d'eau.

70 000 visiteurs par an visitent le musée et dégustent quelques unes de ces liqueurs exceptionnelles, à quand votre tour?



Vos chic avis


/ Quoi ?


/ Où ?

Musée des Eaux-de-vie 
85 rue du Général Dufieux
68650 Lapoutroie
68500 GUEBWILLER

/ Infos supplémentaires

Ouvert tous les jours, toute l'année de 9:00 à 12:00
et de 14:00 à 18:00
Visite et dégustation gratuites

Visites guidées pour les groupes dès 20 personnes sur réservation,
de mi-mai à mi-septembre à 16:15 du lundi au vendredi