Image de l'article
No limits

Accueil > No limits


Toute ma vie, j'ai rêvé d'être... pilote de chasse. 

par Philippe Schnee

De mon expérience du simulateur de vol du Boeing 777 de l’année dernière, j’avais gardé le désir fou de me propulser à nouveau au-dessus des nuages et de me refaire un vrai shoot d’adrénaline. Alors imaginez ma joie quand j'ai pu essayer le simulateur d’avion de chasse de Flight Adventures ! 

Arrivé au centre de simulation, je retrouve avec plaisir une partie de l’équipe. L’ambiance est détendue. Première chose à faire : enfiler une combinaison. Ça tombe bien, il y en a une tout juste à ma taille ! Mon formateur, Pierre, connait l’engin sur le bout des doigts et va m’en faire découvrir les rouages. Des répliques des commandes de l’appareil sont à l’extérieur du simulateur, il m’explique à quoi sert chaque bouton.

Sur la manette principale, le bouton rouge permet d’envoyer des missiles. Il suffit de rester un petit peu appuyé dessus pour que le missile parte en direction de l’avion ennemi, tout en n’oubliant pas de viser correctement. Autre règle de base, un avion de chasse est très sensible, il faut donc éviter les mouvements trop brusques. Comme dans une voiture sur l’autoroute !

Une fois que j’ai intégré les nombreux détails techniques et compris comment fonctionnaient les commandes et l’écran de navigation, je suis fin prêt pour ma première expérience pilote de chasse. Je conseille, au passage, de bien écouter l'instructeur avant de rêver au nombre d’avions ennemis qu’on va dégommer car sinon le risque est de n’en dégommer… aucun.

Plus qu’à enfiler mon casque et j’ai tout l’air de Tom Cruise dans Top Gun, un peu de barbe en plus. Aucun doute, je suis dans mon personnage.

Je grimpe dans le simulateur qui « s’enfonce dans le décor ». Seul aux commandes, l’immersion est totale. Le casque est équipé d’un micro et Pierre me dit tout ce que j’ai à faire, si bien que je n’écoute plus que le son de sa voix et les bruits de l’appareil. Je rate mon premier décollage et envoie l’avion dans le fossé (la maladresse du débutant). Je recommence et le deuxième décollage se révèle parfait. Pierre m’octroie alors une mission difficile et je suis ses indications à la lettre. Plus le temps de penser à autre chose. Des avions ennemis sont dans mon radar, je tire une rafale mais les rate. Le positionnement est difficile, mais je reste concentré, manipule les moteurs et bifurque vers la droite ou la gauche aux moments voulus. Ça va vite, impossible de ne pas rester vigilant. Je réussis finalement à abattre un premier avion ennemi grâce aux missiles, le second viendra plus tard. Un autre avion s’acharne sur moi alors que je rentre à la base mais je survis et réussi mon atterrissage.

Ma mission est terminée, le simulateur s’arrête. Retour sur la terre ferme où m’attend un briefing de mission. J’analyse mon vol et toutes les erreurs que j’ai pu faire sur un écran géant. C’est là que que je me rends compte que ces 20 minutes passées dans le simulateur se sont écoulées en un battement d'ailes.

Après une photo souvenir obligatoire avec mon casque et ma combinaison de pilote pour alimenter les réseaux sociaux (et donc nourrir la légende ), je sors de l’aéroport la tête ailleurs. Dans les nuages ? Non. Plus haut. Dans la stratosphère.

L'expérience vous tente ? Vous aussi, envoyez-vous en l'air !



Vos chic avis


/ Quoi ?


/ Où ?

Flight Adventures 
Aéroport Entzheim
Route de Strasbourg
67690 ENTZHEIM
Accueil téléphonique: 10:00-18:00 du mardi au samedi Réservations des vols: 10:00-19:00 du mardi au samedi

/ Infos supplémentaires

J'ai testé le pack Fox One à 99,00 € en ce qui me concerne.  
 
Un joli cadeau à faire ou à se faire !! 
 
Bien évidemment, réserver par téléphone ou sur le site. 
 
Prévoir une grosse heure. 
 
On peut venir accompagné de deux « admirateurs/rices » qui peuvent suivre notre mission sur écran géant. 


A voir aussi ...

No limits

"You can leave your hat on..."

Un grain de peau doucement dévoilé, une main sortant de son écrin de velours, une gorge alanguie prête à jaillir du corset qui la dissimule… Qu ...

No limits


Non, nous ne vous imaginons pas complètement fous et désinhibés ! Mais admettons juste que se lâcher, ça peut être salutaire. Le « no limits » de The Chic List va vous permettre d’envisager des activités auxquelles vous n’auriez même pas pensé ! Allez, on saute ensemble dans l’inconnu.