Image de l'article
Chouette Shopping

Jamais un coup de dés 

par Lanse Nazur

La crise, la crise, ici, partout, tout le temps, ça nous touche, ça vous touche, d’une manière ou d’une autre, que l’on s’y débatte ou qu’on y assiste impuissant. Il faut avouer que la situation a tout pour titiller notre force d’inertie et la case découragement qui dort en chacun de nous. Personne n’a de solution ni vraiment de bons conseils à donner. Vous exhorter à vous divertir en attendant ferait pléonasme à la foultitude de prêches allant dans ce sens ainsi qu’à notre inclination naturelle à vouloir penser à autre chose. Par conséquent point n’est besoin d’en rajouter. Mais…

... l’histoire commence un beau jour d'automne. Errante sous la pluie en quête d’un refuge, je me suis retrouvée dans la boutique de jeux en tout genre « Philibert ». Je jure devant Zeus que je n’avais aucune velléité d’achats, et pourtant, je suis ressortie avec trois boites de jeux de cartes, et le soir même redécouvrais en moi des passions oubliées. Je ne parle pas de cette douce nostalgie de l’enfance enfin retrouvée autour d’un jeu de société, non. Non. Je basculais dans un monde de dryades et de farfadets, de peuples à réunir, de stratégies, de conquêtes, de gnomes à défendre contre korrigans et autres Loups garous, je sentais alors se déchaîner en moi la hargne, la rage de vaincre, bref, la fureur du jeu. J’ai alors compris le parallèle absurde entre le jeu le plus basique et la perpétuelle partie qui se joue dans nos vies de tous les jours. Il s’agit de jouer. Tactique, fairplay, sans armes, cartes dans les manches, en s’amusant, en fumant du ciboulot, sans conviction, complètement addict, droit ou déviant, il s’agit de jouer, d’accepter de jouer le jeu et de connaître notre manière de mener la partie.

Depuis je retourne souvent chez Philibert, pour des cadeaux, pour accroître mon stock ou simplement pour flâner. A l’abri sous un passage couvert, l’endroit à des airs de mystérieuse boutique d’apothicaire. A l’intérieur c’est beau et bien organisé, vous y trouverez des jeux classiques (mikado, échec, Monopoly, cartes traditionnelles…) et des jeux plus élaborés, des jeux pour enfants, pour ados, pour vieux, pour fantômes. L’équipe regroupe une quinzaine de passionnés, tous chevelus à lunettes, encyclopédies du jeu et fins détecteurs du joueur que vous êtes, les conseils sont à portée de main et il y en a pour tous les porte-monnaie.

Une expérience à faire si vous voulez redécouvrir le joueur fou qui vous habite et plus souvent aborder le quotidien comme une partie ou rien n’est joué d’avance…

Bonus : Philibert organise régulièrement des rendez-vous découverte dans divers lieux, notamment les bars l’Artichaut ou les Savons d’Hélène…



Vos chic avis


/ Quoi ?


/ Où ?

Philibert 
12 rue de la Grange
67000 STRASBOURG

/ Infos supplémentaires

La mine des petits et grands
fanatiques des jeux de société.

Lundi : 13:30-19:00
Du mardi au vendredi :
10:00-12:30 et 13:30-19:00
Samedi : 10:00-19:00